Exercices de Musculation pour les Pectoraux

Les pectoraux, cette partie du corps que tout le monde souhaite développer nécessite des exercices méthodiques, périodiques et stratégiques. Avant toute chose, il faut cibler les zones qui seront impactées par ces travaux. Par conséquent, sachez que les pectoraux sont composés par ceux du haut et son opposé, la partie basse. À cela s’ajoute l’intérieur des pectoraux. Une notion essentielle, car les exercices qui vont suivre se réfèrent à elle. Vous serez donc guidé depuis la base jusqu’à la finalisation pour avoir une forme cohérente. Cette dernière est aussi très importante d’un point de vue esthétique, mais aussi pour ne pas être touché par d’éventuelles déformations.

Les bases

Même les culturistes professionnels ont commencé à développer leur forme à partir de cette étape. De bonnes bases vous permettront de prendre goût de ce sport. Le peaufinage des détails viendra avec le temps, au fur et à mesure que vos capacités évolueront.

Travaillez avec votre poids

Les pompes, c’est le domaine qui vous fera exercer sans l’aide de divers outils. De plus, ce sont les fondamentaux de la pratique surtout pour les pectoraux. Elles touchent en particulier le grand pectoral. Toutefois, même si vous en faites déjà, l’exécution de cet exercice doit suivre des règles spécifiques. Étant un mouvement cyclique, il faut que la position de départ ne change pas en cours de route, à savoir écartement des mains supérieur à la largeur des épaules tout en gardant la tête et les abdominaux sous tension durant la descente du buste jusqu’ au niveau du sol.

Enchainer avec les appareils de musculation

Il n’est pas encore question d’avoir recours aux machines à compression. Vous n’avez besoin que d’un banc, d’altères et d’une barre. Lequel utiliser en premier ? Le développé couché barre entre parmi les exercices de base pour les pectoraux. Il passe derrière les pompes puisque sa zone de travail se concentre sur le petit pectoral. Question de sécurité et pour un rendu efficace, il faut l’exécuter convenablement. L’essentiel est de se coucher en ayant la barre au niveau des yeux et les jambes fléchies. En cas de difficulté, sollicitez l’aide d’un collègue. Viennent ensuite les travails similaires, mais cette fois-ci avec des altères.

Passer à la machine

Ne pensez pas que vous êtes déjà à l’étape supérieure. Toujours dans la base, mais dans le dessein d’effectuer le travail de façon évolutif, vous serez amené à la machine. En effet, celle-ci permet d’accentuer les exercices en intensité. De plus, en fonction des réglages, le bas et le haut des pectoraux recevront des charges, surtout avec le développé assis à la machine. Pour des mesures de sécurité, vous vérifierez quand même les composants de cet outil.

Des entrainements ciblés

Il sera maintenant temps de peaufiner les développements acquis lors des exercices de base. Il n’est pas tout de même question de changer ni de matériel ni de rythme. Vous n’avez qu’à améliorer les mouvements de base pour cibler une partie spécifique des pectoraux. Il suffit donc de changer quelques paramètres, mouvements, positions du corps et autres. En d’autres termes, il sera question de pratiquer les variantes des exercices de base.

Le haut des pectoraux

Les exercices consistent toujours à effectuer des séries de développé couché, mais incliné. Au lieu d’être positionné verticalement, vous serez réglé à 30 ou 60 ° par rapport au plan. Le démarrage se fait debout, les altères à la main, puis s’asseoir et commencer. Ensuite, une fois de plus, vous explorerez tous les bienfaits des machines. Initialement développé assis, vous optez pour une autre qui permettra d’effectuer une variante appelée convergente. Vous ne manquerez pas toujours de régler la chaise à hauteur convenable. Sans oublier le fameux développé couché qui se transformera en prise inversée. Par conséquent, au lieu d’avoir vos mains en pronation, celles-ci seront en supination.

Le bas des pectoraux

Cette étape vient renforcer celle d’en haut. Comme pour leur disposition dans notre corps, il suffit d’inverser les exercices pratiqués lors du travail des pectoraux supérieurs. Si le développé couché était incliné, il sera décliné. Par conséquent, vous formerez un angle avec le plan tête en bas. Dans cette dernière étape de raffinement, la machine à compression ne sera d’aucune utilité. Il vous faut maintenant des séries à la poulie vis-à vis. Plutôt mécanique, cet exercice se pratique debout en tirant vers l’avant la corde accrochée à des poids.

Voilà, il vous suffit de suivre ces étapes sans en brûler une pour une transformation rapide de vos pectoraux. Au cours de la pratique, vous remarquerez sans doute que les exercices durcissent, nécessitant un peu plus d’efforts et d’application de votre part. Par conséquent, il en sera de même pour leur fréquence. À chaque nouveau chapitre, prenez le temps de vous familiariser avec avant de forcer (si on peut le dire).